GRADUR

Gradur FilipGradur, né le 29 Novembre 1990, est un rappeur français, d’origine zaïroise. Il est arrivé du Hem pour emménager en France. Au début, Gradur était militaire. Ensuite, après s’être cassé la jambe, il n’avait rien à faire alors il a commencé à faire des Freestyles et à tous les mettre sur Youtube. Tous ses Freestyles sont nommés « Sheguey « . Gradur c’est le rappeur qui a le plus rapidement percé dans le rap français. Son premier album « L’homme au bob » est prévu pour février 2015. J’écoute ses musiques depuis pas très longtemps mais j’apprécie ce qu’il fait .

FILIP

LE SAS PARENTHESE

Le SAS est un endroit de joie et de paix. Au SAS, il y a deux groupes de jeunes et un groupe d’adultes. Le groupe d’adultes est très sympathique et les jeunes aussi. Les activités sont pas toujours bien. Les activités qui ne sont pas très intéressantes c’est : Cinemoi (car c’est souvent des films que j’aime pas et je m’endors). Le reste dans le SAS c’est bien à part des personnes avec lesquelles j’ai moins d’affinités.

FILIP

EXPOSITION DE TODD JAMES

Il n’y a pas longtemps, oIMG_0042n est parti voir une exposition d’un peintre connu sous le nom de Todd James. Dans ces tableaux, il y a beaucoup de couleurs et un peu de vulgarité. L’exposition était à la place Sainte Catherine dans une petite ruelle où les murs étaient peints en couleur. On avait découpé des images dans des magazines. On a décalqué sur une feuille en couleur puis on l’a collée sur notre cahier de dessin. Ensuite quand on était là-bas, on a dessiné autour de la forme découpée en s’inspirant des tableaux.

ISMAEL

CREONS ET MINE DE RIEN

Créons est un artiste belge qui a comme principale activité le graffitsaloméi

Cela fait plus de 3 ans qu’il parcourt la ville de Bruxelles pour les décorer de crayons à l’allure vivante, plus inventifs et colorés les uns que les autres. Il est considéré comme l’un des précurseurs du graffiti en Belgique, « un ancien », comme Idiot, Korsa, Bart…

En début d’année, des flyers aux couleurs de Créons ont circulés, une exposition allait être organisée. Tout le monde était très surpris et excités car le graffiti en vandale est une discipline qui est censée rester dans l’ombre et l’illégalité. Pour éviter des ennuis, les flyers ne donnaient pas d’adresse et conduisaient à un site internet: www.creons-minederien.tumblr.com. Sur cette page se trouvait un mot laissé par Créons qui disait que l’adresse de l’exposition serait révélée le jour même du vernissage au dernier moment, le 3 octobre 2014 à midi. D’après les échos, l’exposition avait pour but de rassembler un maximum d’argent pour répondre aux dettes engendrées par ses œuvres dans la capitale, une autre partie de l’argent récolté allait servir à remettre en état le lieu de l’expo pour pouvoir y travailler et ensuite y accueillir tous les visiteurs. De nombreux sites ont été créés pour cela, l’objectif à atteindre était de 5000 euros en 45 jours et il a été dépassé de 400 euros.

Comme prévu le 3 octobre à midi, l’adresse a été communiquée sur le même site internet, l’exposition se déroulerait au 33 rue Van Hoorde à Schaerbeek, une nouvelle fois avec un mot laissé par Créons. En arrivant dans le quartier, l’ambiance était déjà au rendez-vous, on pouvait apercevoir des crayons se nicher sur des élévations dans les rues voisines, comme si ils nous indiquaient le chemin à prendre. Elle était notamment attendue par de nombreux graffeurs bruxellois, jeunes ou moins jeunes, qui avaient eux aussi laissé leurs traces en passant. Lors du vernissage, les premiers arrivants étaient récompensés avec un cadeau unique signé Créons, des affiches, des crayons peints et découpés sur des plaques de bois…

L’exposition était très belle et nous transportait vraiment dans son monde. Non seulement par les œuvres mais aussi par l’ambiance dégagée par la maison. C’était une vieille maison qui tombait en ruine (mais sans danger car tous les travaux nécessaires avaient été fait), avec le papier peint et la peinture qui tombaient des murs, elle donnait l’impression d’avoir vécu et nous racontait une histoire, celle des crayons. Ils étaient tous différents et certains donnaient même l’impression d’être animés. Il y en avait en volume, à plat, sur différents formats et supports, ainsi que d’énormes fresques qui avaient l’air sorties de livres de contes, certains étaient équipés de petits baffles pour qu’ils puissent parler. À l’un des étages sur trouvait une boîte aux lettres destinée aux visiteurs, elle était présentée comme celle de Créons et nous étions invités à lui laisser des messages. Au-dessus, un trou avait été percé dans le mur et en regardant à l’intérieur, on pouvait découvrir une pièce totalement différente du reste de l’exposition qui était présentée comme le salon de Créons. Certaines œuvres étaient d’autres graffeurs amis de Créons. Celle que j’ai préférée était une illustration représentant un crayon assis à un arrêt de la STIB devant un grand mur blanc sur lequel de nombreux graffeurs, très présents dans Bruxelles, avaient signés aux crayons de couleurs.

SALOME

L’ATELIER CUISINE

J’aime cuisiner et j’ai sIMG_2139urtout aimé cuisiner les cookies. J’ai appris plein de choses que je ne connaissais pas (comment les préparer) et ça m’a beaucoup plu.

J’ai beaucoup participé à cette activité et j’étais très intéressé. La préparation était individuelle. Nous avons tous mis la main à la pâte pour réussir ces cookies. Nous avons commencé à ramollir le beurre dans un saladier. Puis on a dû incorporer l’œuf et le sucre et rajouter la vanille, puis la farine la levure et le sel. On a ensuite cassé le chocolat en petit morceaux puis on a mis le beurre sur les plaques. C’était prêt à cuir au four pendant environ 10 minutes.

DANIEL

ARTS PLASTIQUES

Le vendredi au Sas, après le « Quoi de neuf? » habituel, une partie du groupe s’en va à la cuisine avec Yuli pour l’atelier Cuisine du monde, l’autre partie va en atelier Arts plastiques. Vendredi passé, j’ai eu Arts plastiques avec Patricia et Clémence. En début d’atelier, il y a un rituel qui est un dessin d’observation. On choisit au hasard un objet dans notre sac ou au Sas et ont doit le dessiner aussi fidèlement que possible à la réalité.

Ensuite nous avons enfilé des tabliers et accroché des grandes feuilles aux murs. Le projet de cet atelier était de nous entrainer à tracer des formes géométriques sur la feuille à la manière de Todd James (peintre dont le groupe avait été voir une exposition). Pour cela, Clémence et Patricia avaient préparé une table avec différentes couleurs ainsi que de l’eau et des pinceaux. Il y avait une chouette ambiance car nous étions tous très concentrés et on pouvait mettre de la musique en même temps. IMG_0006

Le but n’était pas de peindre quelque chose de beau ou de représentatif mais juste de se familiariser avec cette technique et de se laisser aller. Quand nous avions fini, chacun à notre tour nous devions aller sur l’ordinateur pour nous créer un compte Pinterest. Je connaissais ce site seulement de nom mais je suis contente de l’avoir découvert. Le principe est de s’abonner à différents centres d’intérêts pour ensuite retrouver une infinité de photo qui pourrait nous plaire dans notre fil d’actualité.

Pour l’utilisation au Sas nous devons entretenir notre compte et choisir certaines images qui nous plaisent et les transférer dans différents dossiers: photos, arts, choses que j’aime, écriture et impression. Dans ce dernier, nous devons faire une sélection de 5 photos par semaine parmi les autres thèmes, pour qu’ensuite Patricia et Clémence les impriment pour les mettre dans une farde à notre nom. Cela nous permet d’avoir une bibliothèque d’idées numérique mais aussi une autre plus restreinte et de découvrir de nouveaux artistes.

SALOME

TILDA SWINTON

Tilda Swintindexon est née le 5 novembre 1960, à Londres, d’une mère australienne et d’un père écossais. Plus jeune, elle a étudié à la « West Heath Girls’ School ». Elle a également été à l’Université de Cambridge d’où elle ressortira diplômée en sciences politiques et sociales. Elle rentrera par la suite à la « Royale Shakespeare Company » (troupe de théâtre) en 1984. En 1986, elle débutera sa carrière cinématographique avec le film « Caravaggio » avec Derek Jarman avec qui elle tournera de nombreux autres films. Le 24 février 2008, elle décrochera l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation de la froide avocate Caren Crowder dans le film « Tony Gilroy ». Sa participation dans la trilogie du Monde de Narnia, ou elle incarne la sorcière Banche, la propulsera sous le feu des projecteurs.

Actuellement, elle vit à Nairn, en Ecosse, avec son compagnon et ses deux enfants. Son mari s’appelle Sandro Kopp et il est allemand. Il est peintre de profession. Le père de ses jumeaux est le dramaturge John Byrne qui vit actuellement à Edimbourg.

En 2013, elle figure dans la liste des 50 quinquagénaires les plus élégants établie par le Guardian. (Journal d’information Britannique)

2014 sonne le retour de sa collaboration avec le réalisateur Jim Jarmusch, cinq ans après The Limits of Control.

J’ai choisi Tilda Swinton car j’ai vu énormément de films qu’elle a fait et elle m’inspire beaucoup. Pour moi, elle fait partie des meilleures actrices au monde. Son parcours est vraiment incroyable et il représente un exemple pour les personnes qui veulent se lancer dans une carrière de cinéma.

ELIAS