LES ORIGINES DU PIERCING

photo piercing origineLa perforation du corps pour y mettre un ornement est ancienne. A la préhistoire, en Afrique, des labrets en pierre étaient rajouté à la lèvre inférieure ou aux lobes des oreilles. Les modifications corporelles existaient déjà avant. Une exposition a montré qu’un homme portait plusieurs piercings aux oreilles, 2900 avant notre siècle.

En Égypte antique, des boucles d’oreille en or étaient portées par les hommes de haut niveau. De plus, la famille royale se perçait souvent le nombril.

Dans la Bible, le domestique d’Abraham a donné des boucles d’oreilles et des bracelets à Rebecca, épouse de son fils Isaac. Le piercing est une marque d’esclavage.

Chez les Grecques et les Romains on peut retrouver des boucles d’oreille et des écarteurs du Guatemala (Amérique) datant de -900.

En Amérique, le piercing à la langue était populaire dans les civilisations aztèque et maya. Il représentait un élément rituel qui ne durait pas, qui supposait permettre d’entrer en contact avec les dieux. Dans certains peuples, ils portaient des bijoux aux oreilles, au nez et à la lèvre inférieure, ça signifiaient qu’ils avaient une identité sociale élevée. Ces décorations continuent d’être populaires.

Le piercing au nez vient de l’Inde. Il était réservé aux groupes supérieures. En Inde et au Pakistan, cette coutume se fait depuis des siècles. Le piercing au nez est porté par les femmes depuis le 16e siècle. En général, les femmes se font percer la narine gauche, afin de soulager leur souffrance lors de l’accouchement.

En Syrie le piercing à l’oreille est un signe de servitude, représentant l’obéissance stricte aux maîtres.

CAPUCINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *